Les travaux 2017 ont débuté dès le printemps

Le Syndicat Mixte du Bassin Versant du Meu coordonne la mise en place des actions du programme de travaux 2017 sur les cours d’eau du bassin prévu dans le cadre du volet Milieux Aquatiques du Contrat Territorial 2014-2018.

  • Travaux sur lit mineur et de la continuité écologique :

Les opérations en cours ont pour vocation de restaurer la morphologie sur les ruisseaux de petits gabarits, appelés aussi « têtes de bassin versant ». Une grande majorité de ces secteurs ont subi des modifications antérieures (tracé, pente, capacité hydraulique, etc…) et ne remplissent donc plus leurs fonctions biologiques et hydrauliques dédiées (connexion avec la nappe phréatique, auto-épuration, zones de débordements,…).

Les techniques utilisées sont variées et complémentaires, elles dépendent de la caractéristique du milieu et des usages recensés (recharge ponctuelle ou continue en granulats, diversification des écoulements, franchissement piscicole). L’ensemble de ces travaux a pour objectif de restaurer une diversité des écoulements et d’améliorer les échanges latéraux entre le cours d’eau et la nappe d’accompagnement.

JPEG - 3 Mo

Les travaux mis en place font suite à une concertation avec les exploitants et propriétaires riverains ainsi qu’avec les élus locaux et les services de l’Etat en charge de la Police de l’Eau. Ces opérations sont réalisées par l’entreprise Agrioservices de Bazouges-la-Pérouse.


  • Travaux sur la ripisylve

La gestion sélective des encombrants et de la végétation de rives est réalisée par l’Association Eurêka Emplois Services de Montfort-sur-Meu, sur des secteurs actés par Déclaration d’Intérêt Général. Ces actions permettent de supprimer les embâcles majeurs sur les cours d’eau principaux du bassin (Meu, Garun, Vaunoise, Serein, Chèze, Hairie). Les éléments biogènes (bois morts, arbres en travers servant de déflecteurs,…) essentiels au bon fonctionnement de l’hydro-système sont conservés.

Ces opérations ne remettent pas en question le devoir d’entretien régulier du cours d’eau par le propriétaire riverain (articles L215-14 et R215-2 du Code de l’Environnement).


  • Mise en place de clôtures et d’abreuvoirs : Association Eurêka Emplois Services

Les points d’abreuvement direct au cours d’eau constituent une source majeure de dégradation physique des berges et peuvent entraîner des problèmes de qualité de l’eau induisant un impact sur les biocénoses aquatiques : mise en suspension de particules fines (colmatage des frayères), contamination bactériologique,…

La mise en place de clôtures et d’abreuvoirs permettent de lutter contre les dégradations physiques du cours d’eau et de réduire les risques sanitaires potentiels pour le bétail.


Portfolio


Actualités

Toutes les actualités



Nous contacter

Syndicat Mixte du
Bassin Versant du Meu
BP 12 137
35 137 - BEDEE CEDEX

02 99 09 25 45

syndicat-du-meu@wanadoo.fr